Pot pourri de chansons sur Paris

Pour illustrer un travail sur le thème de Paris, voici quelques extraits de chansons mises bout à bout pour en faire un « pot pourri ».

 

 

Paris

 

 

Un gamin d’ Paris (Yves Montand)

Un gamin d’Paris
C’est tout un poème
Dans aucun pays
Il n’y a le même
Car c’est un Titi
Petit gars dégourdi
Que l’on aime

Un gamin d’Paris
C’est le doux mélange
D’un ciel affranchi
Du diable et d’un ange
Et son oeil hardi
S’attendrit devant une oran-an-ge
Pas plus haut que trois pommes
Il lance un défi
A l’aimable bonhomme
Qui l’appelait « mon petit »

 

Paris, Paris, Paris (Joséphine Baker)

Paris, Paris, Paris
C’est sur la terre un coin de paradis
Paris, Paris, Paris
De mes amours c’est lui le favori
Mais oui, mais oui, pardi
Ce que j’en dis, on vous l’a déjà dit
Et c’est Paris qui fait la parisienne
Qu’importe qu’elle vienne
Du nord ou bien du midi
Et c’est aussi le charme et l’élégance
Et l’âme de la France
Tout cela, oui c’est Paris

[Chœurs]: Paris, Paris, Paris
Madame, c’est votre Louvre si joli
[Chœurs]: Paris, Paris, Paris
C’est votre beau bijou d’un goût exquis
Mais oui, mais oui, pardi
C’est aussi votre généreux mari
Mais oui, Paris, c’est votre boucle blonde
Qu’on sait le mieux du monde
Coiffer avec fantaisie
Mais oui, Paris, c’est votre beau sourire
C’est tout ce qu’on désire
Tout cela, oui c’est Paris

Et c’est aussi le charme et l’élégance
Et l’âme de la France
Tout cela, mais c’est Paris.

 

Paris sera toujours Paris (Zaz)

Par précaution on a beau mettre
Des croisillons à nos fenêtres
Passer au bleu nos devantures
Et jusqu’aux pneus de nos voitures
Désentoiler tous nos musées
Chambouler les Champs Elysées
Emmailloter de terre battue
Toutes les beautés de nos statues
Voiler le soir les réverbères
Plonger dans le noir la ville lumière

Paris sera toujours Paris !
La plus belle ville du monde
Malgré l’obscurité profonde
Son éclat ne peut être assombri
Paris sera toujours Paris !
Plus on réduit son éclairage
Plus on voit briller son courage
Sa bonne humeur et son esprit
Paris sera toujours Paris !

 

La Seine (Vanessa Paradis)

Elle sort de son lit, tellement sûre d’elle
La Seine, la Seine, la Seine.
Tellement jolie elle m’ensorcelle
La Seine, la Seine, la Seine.

Je ne sais, ne sais, ne sais pas pourquoi
On s’aime comme ça, la Seine et moi
Je ne sais, ne sais, ne sais pas pourquoi
On s’aime comme ça, la Seine et moi.

 

Aux Champs Elysées (Joe Dassin)

Je m’baladais sur l’avenue le cœur ouvert à  l’inconnu
J’avais envie de dire bonjour à  n’importe qui
N’importe qui et ce fut toi, je t’ai dit n’importe quoi
Il suffisait de te parler, pour t’apprivoiser

Aux Champs-Elysées, aux Champs-Elysées
Au soleil, sous la pluie, à  midi ou à  minuit
Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées
Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées.

 

 

 

Par une classe de CE1 (B.16). L’enregistrement a été fait juste après l’apprentissage. C’est un travail d’enfants avec tout ce que cela comporte… Je vous le livre tel quel.

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *